Séance photo mi-numérique mi-argentique

Publié le par Angélique Michaud

Comme son nom l'indique cette séance est réalisée avec deux reflex numérique et argentique (voir la liste de mon matériel). J'utilise aussi volontiers mon Hasselblad argentique pour des portraits plus "posés" au format carré. NB : seule de la pellicule N&B est utilisée.

Après la séance, je retouche comme d'habitude vos photos numériques sur Photoshop (voir article "retouche") puis développe dans un second temps la pellicule utilisée ce jour-là et la scanne. L'ensemble des photos sont alors mises sur une clé USB. En option, je propose des tirages argentiques à l'agrandisseur (différents formats possibles).

Le + de cette prestation : le noir et blanc argentique est nettement plus qualitatif que le numérique et la gamme de gris est bien plus étendue. Les nostalgiques, vous retrouverez sur vos photos un beau grain qu'aucun logiciel n'est en mesure d'égaler. Si vous choisissez cette prestation c'est aussi que vous avez envie de retrouver une authencité qui s'est un peu perdue avec l'utilisation systématique des logiciels de retouche. Vous me direz alors : mais pourquoi dans ce cas réaliser aussi quelques clichés numériques lors de cette prestation ? Tout simplement parce que l'argentique peut parfois réserver des surprises lors du développement... Mais c'est le jeu et ce qui fait son charme ! ;) Et je peux vous dire que c'est un réel plaisir de développer ses propres pellicules et de voir apparaître petit à petit l'image lors du tirage...

Alors si vous êtes convaincus, n'hésitez pas à me contacter pour en savoir plus et peut-être réserver votre séance photo !...

 

 

 

De haut en bas : photo 1 : la chimie nécessaire pour le développement d'une pellicule N&B. Photo 2 : votre photographe en plein travail dans son labo. Photo 3 : un tirage tout juste rincé. Photo 4 : un tirage qui sèche. Mais le travail ne s'arrête pas là : chaque tirage est retouché à la main pour supprimer ses éventuels défauts...
De haut en bas : photo 1 : la chimie nécessaire pour le développement d'une pellicule N&B. Photo 2 : votre photographe en plein travail dans son labo. Photo 3 : un tirage tout juste rincé. Photo 4 : un tirage qui sèche. Mais le travail ne s'arrête pas là : chaque tirage est retouché à la main pour supprimer ses éventuels défauts...
De haut en bas : photo 1 : la chimie nécessaire pour le développement d'une pellicule N&B. Photo 2 : votre photographe en plein travail dans son labo. Photo 3 : un tirage tout juste rincé. Photo 4 : un tirage qui sèche. Mais le travail ne s'arrête pas là : chaque tirage est retouché à la main pour supprimer ses éventuels défauts...
De haut en bas : photo 1 : la chimie nécessaire pour le développement d'une pellicule N&B. Photo 2 : votre photographe en plein travail dans son labo. Photo 3 : un tirage tout juste rincé. Photo 4 : un tirage qui sèche. Mais le travail ne s'arrête pas là : chaque tirage est retouché à la main pour supprimer ses éventuels défauts...

De haut en bas : photo 1 : la chimie nécessaire pour le développement d'une pellicule N&B. Photo 2 : votre photographe en plein travail dans son labo. Photo 3 : un tirage tout juste rincé. Photo 4 : un tirage qui sèche. Mais le travail ne s'arrête pas là : chaque tirage est retouché à la main pour supprimer ses éventuels défauts...

Commenter cet article